samedi, 15 mai 2010

La Fédération thermale et climatique se pose en héraut de la crénothérapie bafouée

La Haute Vallée de l'Aude, au cœur du Pôle bien-être audois, à Rennes-les-Bains, accueillait le 8 avril dernier l'ensemble des acteurs concernés par l'activité thermale du Languedoc Roussillon.Image 002.jpg

Elus, exploitants thermaux, universitaires, médecins et organisations institutionnelles se retrouvèrent dans le cadre de l'assemblée générale de la Fédération Thermale et Climatique Languedoc Roussillon. Alain Girard, maire de Rennes-les-Bains, et Alexandre Reynal, président de la Fédération Régionale, recevaient à leur invitation les représentants des instances nationales, le docteur Christian Corne, président de la Fédération thermale et climatique française, et  Jean-François Béraud, pour l'Association nationale des aaires des communes thermales.

Un documentaire controversé

Le premier point de l'ordre du jour fut l'occasion pour les participants, de revenir sur le documentaire diffusé le 28 mars dernier par France 5. Ce reportage pointe du doigt l'efficacité et la légitimité des cures thermales couvertes par l'assurance maladie.

Sur proposition d'Alexandre Reynal et de Jean-Victor Hérété, président délégué de la Fédération Thermale et Climatique Languedoc Roussillon, médecin thermal, le principe d'une intervention écrite a été entériné à l'unanimité, faisant droit au principe d'une réponse voire d'un débat télévisé resituant les engagements de la profession pour continuer à faire avancer la médecine thermale. Parallèlement, un prochain sujet thermal serait traité par la chaîne parlementaire en présence du ministre de manière à conforter la thérapeutique thermale, son rôle social et l'efficacité du service médical rendu.

L'excellence thermale pour objectif

Après l'intervention remarquée de Jacques Hortala, conseiller général de Couiza, rappelant le soutien du département de l'Aude aux côtés de la Fédération Régionale, cette réunion a permis de faire le point sur l'avancement des travaux en cours dont le fil conducteur repose sur la qualité.

Le programme régional "Qualité  de la ressource en eau thermale", la création d'un observatoire régional du thermalisme, la mise en œuvre du programme thermal de recherche clinique et scientifique et la bonne gestion financière de la Fédération Thermale et Climatique Languedoc Roussillon, recueillaient l'adhésion unanime des nombreux participants.

Monsieur Girard, maire de la cité thermale cathare, concluait sur une note optimiste. Le mois de juin prochain verra très certainement la réouverture des établissements thermaux de Rennes-les-Bains ; la nature et la randonnée au pied du mont Cardou seront de nouveau à l'ordre du jour.