dimanche, 22 juin 2014

Le Japon s’invite à Amélie.

C’est dans l’esprit de la réhabilitation du centre ville voulue par la municipalité qu’une délégation japonaise s'est déplacée dans notre commune,  avec pour objectif la création d'un complexe touristique typiquement japonais (Ryokan), hôtel de petite capacité (entre 15 et 30 chambres), un restaurant et des bains d'eau thermale, mais également  promouvoir et faire connaître la culture japonaise, à travers une gastronomie authentique, des conférences, des chants et danses avec la venue d'un groupe de musique traditionnelle « Wakiri .,

C'est dans cet esprit et pour un programme fort chargé qu'une délégation, composée de Messieurs Fukushima, coordinateur principal du projet Ryokan Consortium, Maruyama, responsable d'un groupe traditionnel Wariki (musique populaire) et Koide, cuisinier japonais, responsable de la partie restauration, a été présente dans notre commune, mais aussi en Catalogne Sud. Ces visites ont été l'occasion de nouer un partenariat avec le Pays du Soleil Levant, la région Languedoc Roussillon, le département des Pyrénées Orientales et bien sûr la Ville d’Amélie-les-Bains.

Si Amélie-les-Bains a été choisie, c’est que M. Akihide Fukushima est tombé amoureux de la ville, de son climat, de sa lumière et du potentiel thermal qu’elle peut offrir.

IMG_8174.JPG

Projet du Ryokan

Ce projet a pour but de faire connaître l'essence et la particularité des hôtels japonais traditionnels, en mettant l'accent sur des caractéristiques propres, telles que ls sens de l'hospitalité. La traduction pourrait-être : « super petit hôtel de luxe ».

Ils sont constitués de trois parties distinctes mais complémentaires :

Des bains japonais (bains relaxants appelés Onsen) très populaires, très fréquentés et liés à l'hôtellerie, un restaurant japonais (Sushi), un hôtel composé d'une trentaine de chambres de haut standing, sur un site à proximité de sources thermales.

Ces établissements ne rentrent en aucun cas en concurrence avec les infrastructures existantes ou en projet à Amélie. Elles seront au contraire complémentaires afin de dynamiser l'ensemble.

Très souvent, les ryokans restent des affaires familiales. Concernant ce projet, il est possible d'envisager un partage du capital, une partie locale et une partie japonaise. Le ryokan pourrait être bâti à côté d'autres bâtiments, avec une partie balnéaire. II conviendrait alors d'étudier l'intégration du ryokan avec ces autres bâtiments, afin de parvenir à un complexe qui répondrait au concept du ryokan. M. Akihite Fukushima, responsable de marketing et maître de gestion, est chargé de mener à bien une étude complète pour la planification et la réalisation du complexe, selon les contrats engagés. Le choix d'Amélie-les-Bains, outre le fait qu'elle soit une station thermale, est du à sa proximité de Barcelone, qui serait la base logistique pour la fourniture du matériel nécessaire pour la construction du ryokan.

Le ryokan d'Amélie-les-Bains serait le premier du genre en Europe.

L'objectif est d'offrir en complément un large éventail des différents aspects de la culture japonaise à travers cet établissement :

Projections de films sur le Japon, sa culture, ses traditions

Conférences

Musique traditionnelle. Venue du groupe Wakiri pour une tournée à Barcelone, dans le sud de la France et bien sûr dans la commune.

Diverses Foires : Saké, céramiques, porcelaine et thé vert,

Réalisation d'une fiction sur Kosaburo, le Samuraï enterré à Amélie.

Mise en place de voyages organisés depuis le Japon via Barcelone. Ces échanges devront être constants, les deux principales agences de voyages japonaises JAL et JTB sont prêtes à se mobiliser.

Situé dans le complexe de thermoludisme de l'Hôpital Thermal des Armées, les travaux démarreraient en 2015 pour que le projet soit opérationnel fin 2016.

IMG_8180.JPG

 

IMG_8189.JPG

 

jeudi, 18 avril 2013

Réunion d’informations et d’échanges sur la reconversion du site de l’ancien hôpital thermal des armées

C’est une importante réunion pour le devenir de notre station qui s’est tenue le 11 avril dernier à l’hôtel de ville d’Amélie-les-Bains. Le maire et son conseil municipal accueillaient le préfet des Pyrénées-Orientales, le sous-préfet d’arrondissement, le député, Pierre Aylagas, Francis Manent, président du Pays Méditerranée, René Ala, président de la communauté de commune du Haut Vallespir, Bernard Remedi, maire, conseiller général du canton de Prats-de-Mollo-la Preste, les maires des communes des deux cantons.

Après un bref historique sur le nom d’Amélie-les-Bains, le maire retraça la genèse du dossier de reconversion de l’hôpital thermal des armées, un site intimement lié à la vie de la commune, bien que partiellement méconnu de nos concitoyens.

DSC_0650.JPG

 

La structure fut achetée par la commune à l’Etat en 2000, pour une somme de plus de 4 millions d’euros. Le projet se divise en deux parties bien distinctes, mais totalement complémentaires. Une partie « thermo-ludique » ou de remise en forme, non médicalisée, en aucun cas concurrentielle avec la Chaîne Thermale du Soleil et une Résidence de Tourisme. Cette dernière  a déjà trouvé un acquéreur qui attend le lancement des travaux de l’ensemble thermo ludique pour démarrer les travaux, les deux parties devant être réalisées concomitamment. La commune, propriétaire de cet ensemble a lancé une délégation de service public,  pour laquelle, six grands groupes ont répondu. Deux ont été retenus avec lesquels la commune est à ce jour en négociation.  Parallèlement, un concours d’architecture a été lancé et trois cabinets européens –un français, un allemand et un espagnol- restent en lice. Le choix du fermier sera connu à la fin du printemps, celui du cabinet d’architecte à l’automne.

La première tranche des travaux a déjà été financée à hauteur de 76% et les partenaires –conseil général, conseil régional, Etat, Europe - ont tous assuré la commune de leur participation pour la deuxième tranche. Devant l’importance de ce projet qui est à l’échelle territoriale, fondamental, pour l’économie de la vallée et pourvoyeur d’emplois et afin d’accélérer le processus, le préfet a proposé d’organiser en préfecture une réunion avec  la commune et des organismes bancaires, comme la Caisse des Dépôts et Consignation depuis peu associée à la Banque Postale, chargée d’aider les communes à financer leurs projets innovants et structurants.

Ce projet est lié à un projet global d’aménagement qui comporte également la  rénovation des gorges du Mondony, lieu mythique du paysage amélien et la création d’un pôle grimpe, avec voies d’escalade, tyrolienne et de nombreux parcours de randonnées et de promenades. L’entrée de cette structure se faisant dans le superbe parc - totalement réaménagé et enfin ouvert au public-  la clientèle pourra aller de l’un à l’autre site.

De même, la commune a réfléchi à la création d’une petite unité industrielle portant sur la fabrication de produits cosmétiques. Au préalable, le Laboratoire Arago et la Faculté de Perpignan ont réalisé une étude sur la « valorisation de l’eau » et une convention a été signée entre ces deux organismes et la commune. Sur six candidats ayant répondu à ce projet, deux grands groupes industriels ont été retenus et l’un d’entre eux fabriquera des produits portant le nom « Amélie-les-Bains », dans un premier temps, hors de la commune puis dans une seconde phase sur un emplacement réservé à cet effet  dans de site.

Pour parfaire cette réunion, Michelle Orliac, directrice du CAUE, a proposé une projection du futur parc et des bâtiments tels qu’ils pourraient être, avec notamment, un parking aérien d’une centaine de place, trois liaisons entre le site et le centre ville,  des promenades dans les différents sites arborés, comme « le Parc Romantique » en rappelant les deux connections aux espaces naturels que représentent les Gorges du Mondony et la Voie Verte.

En conclusion, le maire remercia le sous-préfet pour son importante implication dans ce dossier, de même que le président du Pays Méditerranée et le député et insista sur la très forte attente de l’aboutissement de ce projet, tant de la part de ses administrés que pour la commune, car il aurait souhaité depuis bien longtemps mettre le parc et les bâtiments à disposition de la population et ce, avant que l’ensemble ne subisse quelques dommages. De plus, cet  ensemble contribue à proposer une alternative à la thérapeutique thermale et permet également de diversifier l’offre touristique d’ores et déjà en place dans la vallée aux fins d’en améliorer l’attractivité.

Une visite complète  du site – parc et bâtiments- compléta cette réunion très constructive.

 

DSC_0725.JPG

 

samedi, 10 novembre 2012

Amélie innove, Amélie évolue, Amélie construit l’avenir…

PA319542.JPG

Les riverains de l’avenue du Général-Leclerc et de l’avenue du Généra-de-Gaule sont venus nombreux assister à une réunion d’information présentant le projet d’aménagement de ces deux artères. En présence d’Alexandre Reynal, maire de la commune et de nombreux élus, l’agence d’architecture Pous,  M. Sabré représentant la DDTM et les services municipaux étaient présents afin de répondre aux nombreuses interrogations des participants.

Ce chantier de grande envergure qui va complètement modifier cette avenue débutera le 2 janvier pour se terminer fin avril ; les travaux commenceront du côté des habitations, afin que les cafés et restaurants puissent ouvrir leurs terrasses au plus tôt. L’avenue sera désormais en sens unique (disparition de la contre-allée), création d’un trottoir de 4m, sans niveau pour une meilleure accessibilité, le long de la façade commerçante, maintien du stationnement côté parking, plantation d’arbres à haute tiges et d’arbustes, mise en place de bancs, 3 passages piétons. Durant la durée des travaux, la circulation ne sera jamais interrompue grâce au principe de « demi chaussée », permettant aux engins de travailler.

PA319546.JPG

 

Dés le début des travaux, le sens de l’entrée et de la sortie du parking du général de Gaulle seront inversés et une fois l’avenue achevée, le rond-point du Général-Blanc sera modifié à la demande des services des routes du conseil général et mis à l’étude durant quelques temps. Un satisfecit pour les 3 entreprises locales –Moret, Martelo et Gammelin- qui se sont regroupées et ont réalisé un excellent travail sur la rampe d’accès  du nouveau complexe thermo-ludique.

samedi, 30 juin 2012

Amélie innove et prépare l’avenir

Samedi 30 juin 2012, auront lieu à Amélie-les-Bains deux inaugurations d’importance. La première concernera la piscine municipale qui vient de rouvrir en ce début de saison estivale après des travaux de mises aux normes concernant essentiellement l’hygiène et la sécurité. « Mais bien évidemment, précise Alexandre Reynal, maire, nous en avons profité pour revoir l’accueil, les vestiaires et l’accès aux bassins tant en ce qui concerner l’esthétique que la fonctionnalité ».P6053890.JPG

La seconde concernera le démarrage de la première phase des travaux sur le site de l’ancien hôpital des Armées. Rappelons que la réhabilitation du site militaire consiste à créer un centre thermoludique en apportant une offre complémentaire sur la station d’Amélie. « Afin d’accueillir dans les meilleures conditions ce projet de cœur de ville, précise le maire, cette première phase de travaux vise à aménager les abords – tels le futur parc de stationnement, la quartier adjacent et le giratoire Blanc ». Mais c’est bien la démolition du garage « Cédo » qui depuis plus d’un mois, constitue la marque tangible du démarrage du chantier.

Ces inaugurations sont ouvertes à toute la ville, séjourants et résidants, et chacun pourra y participer. Elles auront lieu en présence notamment de M. Christian Bourquin, président du Conseil Régional et sénateur, et de Mme Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général 66, qui par leurs présences confirment ce que les panneaux d’entrée de ville proclament – « Ici, les conseils régional et général investissent dans l’avenir ».

Alors, ne ratons pas cette page d’histoire : 9h, inauguration de la piscine – rendez-vous à l’entrée, où une plaque sera dévoilée puisqu’elle portera le nom de Jean-Jacques Caillis, fondateur du Rallye du Vallespir et décédé en 2001 - , 10h : inauguration du démarrage des travaux du HTA – rendez-vous devant le chantier de démolition du garage Cédo avant les discours qui auront lieu devant la chapelle des Armées ainsi que le buffet où chacun pourra étancher soif et faim – vers 10h40.

P4192555.JPG