mercredi, 06 mai 2015

Un budget 2015 rigoureux mais ambitieux sans augmentation de la fiscalité locale.

Les convocations étaient lancées pour le mardi 8 avril à 18h00, à l’Hôtel de Ville pour ce conseil municipal primordial dans la gestion municipale. L’assemblée était nombreuse autour de la grande table des débats. Après avoir remercié l’assistance, M. le Maire, Alexandre REYNAL a souligné combien ce vote était important pour l’avenir de notre ville.

Après avoir constaté que  le compte administratif 2014 était en parfaite concordance avec le compte de gestion de madame le receveur municipal, la majorité du Conseil Municipal a approuvé ce dernier.

Le budget primitif 2015 été ensuite présenté à l’ensemble des élus. Le budget prévisionnel  est la traduction des dépenses et recettes en fonctionnement et en investissement des orientations à moyen terme (2015 – 2017).

Le budget 2015 en quelques lignes

En dépenses et en recettes de fonctionnement, les grands équilibres sont respectés :

 Les subventions aux associations seront maintenues à leur niveau de 2014, les dépenses de personnel seront maintenues avec pour objectif de ne pas remplacer les départs en retraite et de mutualiser ou redistribuer les tâches. Malgré une diminution des dotations de l’Etat, la commune préservera sa capacité d’investissement sans pour autant, pour l’exercice 2015, augmenter la fiscalité locale communale.

En dépenses et en recettes d’investissement, l’excédent brut de fonctionnement cumulé avec les excédents des exercices précédents permettra à la commune de préserver sa capacité d’autofinancement :

IMG_9843.JPG

L’annuité de la dette sera assurée et la capacité d’emprunt de la commune pour des dépenses nouvelles sera consolidée. Plus d’un million d’Euros de dépenses pourra ainsi être envisagé pour le cadre de vie en 2015.

Cependant, cet exercice sera un exercice budgétaire difficile qui ne sera équilibré que par une rigueur sans faiblesse.

 

Ce budget, travaillé avec rigueur, mais en aucun cas un budget de rigueur a été voté  à une très large majorité par le  Conseil Municipal (22 voix pour, 5 contre). Monsieur le Maire a levé la séance vers 19h00.

IMG_9842.JPG

lundi, 06 octobre 2014

inauguration d'une plaque à la mémoire des soldats métropolitains et coloniaux morts à Amélie les bains des suites de leurs blessures au cours de la première guerre mondiale

Vendredi 10 octobre à 10heures au Monuments aux morts de l’Ancien Hôpital Thermal des Armées, Dévoilement de la plaque en souvenir des soldats blessés, soignés à l’Hôpital Thermal des Armées

En présence de : Madame Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion 

Madame  Hermeline MALHERBE, Sénatrice des Pyrénées Orientales, Présidente du Conseil Général 66

 Madame Josiane CHEVALIER, Préfète des Pyrénées Orientales 

Monsieur Pierre AYLAGAS, Député des Pyrénées Orientales  

 Monsieur Alexandre REYNAL, Maire d’Amélie-les-Bains-Palalda, Vice-président du Conseil Général 66 

Le Colonel Antoine GUERRERO, Délégué Général du Souvenir Français 66

Madame Nicole GILABERT, Présidente du Comité du « Souvenir Français » de la section d’Amélie-les-Bains  

Le Conseil Municipal d’Amélie-les-Bains

Dans le cadre du centenaire de la 1ère Guerre Mondiale, le Souvenir Français et la commune d’Amélie-les-Bains-Palalda ont souhaité commémorer tous les « Poilus » blessés lors de la Grande Guerre et soignés à l’Hôpital Thermal des Armées. Si tous les hommages s’adressent  à nos morts, il faut garder en souvenir tous ceux  qui ne furent pas tués, mais blessés et qui en ont gardé d’énorme séquelles.Imaginez les quelques 300.000 mutilés –« Les gueules Cassées »  qui dès leur retour à la vie civile ont du toute leur vie durant affronter le regard des autres, vivre avec leur handicap et leur souffrance. C’est pour eux, que ce jour le «  Souvenir Français » et la commune d’Amélie- les-Bains-Palalda inaugurent cette plaque sur le lieu même où ils furent soignés.  En préambule à cette manifestation, Le Colonel GUERERRO s’est rendu dans les écoles d’Amélie-les-Bains et de Palalda afin d’expliquer aux enfants les origines de ce conflit, les pays qui sont entrés en guerre et  les différents  belligérants, la vie des « Poilus » dans les tranchées, mais aussi «  le quotidien des civils et des enfants qui avaient le même âge qu’eux, mais n’auront pas le même destin, ni la chance de vivre dans un pays libre ». Il a souhaité les sensibiliser à cette guerre afin d’entretenir leur devoir de mémoire.

-9h50 :     Rassemblement devant le Monument aux Morts 

-10h00 :      Accueil des autorités et inauguration de la plaque commémorative

-10h05 :      Lecture de lettre de Poilus par des élèves

-10h15 :      Lecture du poème « Aux Morts de mon Pays » d’Albert BAUSIL

-10h25 :      Lecture des noms des enfants de la commune morts pour la France

-10h35 :      Dépôt de gerbes et remerciements

-10h50 :      Discours des officiels

-11h05 :       Vin d’honneur offert par  la municipalité (Chapelle des Armées)

A cette occasion, Le Souvenir Français présente dans le site de la chapelle des Armées trois expositions :

« Aimé GIRAL : du bouclier aux tranchées » réalisée par Hélène LEGRAIS

«  La Grande Guerre et le Roussillon » réalisée par les Archives départementales 66

« La Grande Guerre à travers l’agenda du Conseil Général 66 » réalisée par Jean REYNAL

 

lundi, 22 septembre 2014

conseil municipal

Le prochain conseil municipal aura lieu ce mardi 23 septembre à 19h00, salle du conseil municipal, mairie d'Amélie-les-Bains

mardi, 01 avril 2014

Élection du maire et des adjoints

élection maire et conseil municipal

Salle comble, ce dimanche pour le choix du maire et de son nouveau conseil.

C'est sous la présidence de Mme Bresson qu'eut lieu le vote sous enveloppes pour le poste de premier magistrat, donnant Alexandre Reynal, maire sortant à 22 voix  et 5 voix pour Annick Barboteu.

M. Reynal se succédant à lui-même, reçut l'écharpe de maire  des mains de la présidente.élection maire et conseil municipal

Sa nouvelle fonction prise, il proposa d'élire 8 adjoints (22 voix pour et 5 abstentions).

Après le vote, furent énoncés : Guisset Maurice (1er adjoint), Bonastre Martine, Hérété Jean-Victor,  Herbain Danielle, Coll Richard,Legendre Delmau Maguy,  André Antoine,Bresson Jeanne-Marie. 

Alexandre Reynal s'adressa ensuite à l'assemblée pour dire que le nouveau conseil municipal œuvrerait pour l'ensemble des Améliens, Palaldéens, et ce avec les membres de l'opposition, pour la continuité des actions débutées et plus encore.

Remerciements et un peu d'animosité envers l'opposition qui lui retourna le compliment et ou Mme Gales Danièle donna sa démission au premier magistrat afin que M. Bonnet Jacques la remplace au sein du conseil municipal.

C'est autour du verre de l'amitié que se termina cette élection.

élection maire et conseil municipal

 

Le nouveau conseil municipal.

Les 22 élus de la liste « Au cœur de l'action ».

Reynal Alexandre,

Bonastre Martine,

Guisset Maurice (1er adjoint),

Herbain Danielle,

Hérété Jean-Victor,

Legendre Delmau Maguy,

Coll Richard,

Bresson Jeanne-Marie,

André Antoine

Reixach Raphëlle,

Escalière Guy,

Dunyach Michelle,

Borges Albano,

Astruc Marie-Claire,

Reynal Olivier,

Rioutton Maryse,

Abad Claude,

Bilgry Danielle,

Weber Olivier,

Gilabert Nicole,

Véhi Philippe,

Bessière Mélanie.

Les 5 élus de la liste « Tous pour Amélie »

Barboteu Annick,

Cadène Alain,

Bernades Nicole,

Sitja Jean-François

et ou Gales Danièle, Bonnet Jacques.

samedi, 29 mars 2014

1er conseil municipal

Dans le cadre des élections municipales, le Conseil Municipal d’Amélie les Bains Palalda se réunira le dimanche 30 mars, à 10h30, salle du conseil. L’ordre du jour, consultable en mairie, comprend l’installation du nouveau Conseil Municipal, l’élection du Maire et des Adjoint(e)s au Maire.

La population est cordialement invitée à cette première réunion de la mandature.

 

 

lundi, 24 mars 2014

Conseil municipal du 11 mars 2014, vote du Budget

IMG_7565.JPG

Conseil municipal de 19h

IMG_7563.JPG

Conseil municipal de 19h15

jeudi, 20 mars 2014

Vote du budget prévisionnel

S’est tenu mardi soir 11 mars 2014 à partir de 19h l’ultime conseil municipal de la mandature courante. L’ordre du jour en  était l’approbation des comptes de l’exercice 2013 et le vote du budget de l’exercice 2014, comme chaque année à cette époque. M. le maire Alexandre Reynal a ouvert la séance du conseil devant une audience publique venue très nombreuse. 

IMG_7565.JPG

 

Le Compte Administratif 2013 excédentaire a été approuvé à l’unanimité du Conseil.

Ce compte présente un résultat positif (les deux sections de Fonctionnement et d’Investissement cumulés) se montant à  971.927,93 € pour un total de titres émis de 11.124.424,56 € et un total de mandats émis de 10.152.496,63 € sur l’exercice.  A noter qu’en comparaison avec le compte administratif de 2012, les charges de Fonctionnement ont été maîtrisées à  montant identique, avec, cette année encore, une diminution de 4% des dépenses de personnel (sans qu’il y ait eu la moindre altération des conditions de rémunération des personnels de mairie ni de résorption du niveau de prestations  assumées par les services municipaux à destination des concitoyens, bien au contraire).  Ce résultat est excellent à plusieurs titres parce que : - tout d’abord, il s’agit, pour la section de Fonctionnement, d’un excédent cumulé constaté de 1.188.666,96 €, le meilleur de ces trois dernières années ; - ensuite, ce solde positif s’inscrit dans une continuité excédentaire ininterrompue depuis 2001. Et surtout, ce résultat place la ville en situation favorable au regard des organismes emprunteurs (les emprunts  inscrits au budget prévisionnel 2014 voté ce mardi étant, de ce fait, d’ores et déjà, acceptés par ces derniers).  La section d’Investissement 2013 présente un résultat cumulé déficitaire de 583.813,35 € qui est compensé par l’excédent  de Fonctionnement. (Autofinancement).  Il convient, par ailleurs, de prendre en compte le fait qu’avec un total significatif de dépenses d’investissement effectuées à  hauteur de 2,5 millions € (Gorges du Mondony, Hôpital Thermal des Armées, Développement Social Local / Parc  intergénérationnel, etc…) restent à réaliser 2 millions € en dépenses et 2,6 millions € en recettes (subventions acquises qui seront réglementairement versées lors de la réalisation des travaux).  Le Conseil a décidé à l’unanimité, dans le cadre du vote du budget prévisionnel 2014, d’affecter l’excédent de  Fonctionnement comme suit : en réserve sur la section d’Investissement 583.813,00 €,   et sur la section de Fonctionnement 604.853,96 €.  Précisons, enfin, que le présent Compte Administratif tel que préparé par le Service Financier de la mairie est en totale  conformité avec le Compte de Gestion contrôlé par la Trésorerie Publique qui gère les comptes municipaux.  Les Budgets annexes dédiés à l’Office du Tourisme et du Thermalisme (OTT), du Centre Communal d’Action Sociale  (CCAS), de la Résidence Gorgeon de Palalda sont, à l’instar du Compte Administratif principal, excédentaires (soit un solde positif cumulé additionnel d’environ 150.000 €).

 Vote du Budget Prévisionnel 2014 caractérisé par un gel de la fiscalité locale.  Trois paramètres-clés pour lire et comprendre le budget voté à l’unanimité du Conseil : poursuite de la maîtrise des dépenses de Fonctionnement (propice à générer un excédent et, donc, à une capacité d’autofinancement rassurants pour les banques),  poursuite de la dynamique d’investissement fort (environnement du Centre Thermoludique et patrimoine  communal), poursuite de la stabilisation des taux d’imposition : aucune augmentation des impôts locaux en 2014.  Section de Fonctionnement 2014 / Equilibre dépenses / recettes à 7.321.520.000 € .

IMG_7563.JPG

Section d’Investissement 2014 / Equilibre dépenses / recettes à 6.318.078,00 €

(Excédent prévisionnel estimé pour 2014, comme en 2013, à hauteur d’environ 1 million €).

A relever que le choix stratégique d’un montant d’Investissement élevé en 2014 (2,3 millions €) se justifie objectivement à  deux niveaux :  

 - il repose sur le fait que les emprunts ne représentent que 30% desdits besoins en investissement, 70% étant  couverts et garantis par les fonds propres de la municipalité et les subventions des collectivités publiques.

 - il permet à la municipalité d’investir, en parallèle des projets lourds (Centre Thermoludique, essentiellement), sur   d’autres fronts indispensables (voirie, rénovation des bâtiments communaux,..) inscrits au budget prévisionnel voté   ce jour)  Pas d’augmentation du taux d’imposition local pour la 3è année consécutive.  Les chiffres réels validés par les comptes publics permettent de rappeler que les taux d’imposition de notre commune sont  très notablement inférieurs à la moyenne nationale (dans la même strate démographique) :   Taux 2014 Amélie Taux 2013 moyens votés / Niveau national

- Taxe Foncière : 18,15% 23,88%

- Taxe d’Habitation : 16,17% 20,11% 

En conclusion… 

Il ressort de cet examen approfondi du Compte Administratif 2013 et du Budget Prévisionnel 2014, replacés, d’ailleurs, dans la perspective de leur évolution sur la période des deux mandatures 2002-2008 et 2008-2013 qu’une tendance constante peut être constatée qui confirme, entre autres :  

- un excédent budgétaire en constante augmentation,

- la maîtrise avérée des dépenses de fonctionnement (y inclus les frais de personnel),

- la baisse régulière de l’endettement de la ville,

- la capacité à investir selon une programmation stratégique concertée, grâce à l’autofinancement engagé.  

De quoi permettre à la 4è station thermale française d’envisager l’avenir proche sous des auspices plus souriants, au service  d’un « vivre ensemble » qui, loin des mots asséchés, se construit pierre à pierre avec ténacité.   

Au-delà des chiffres, quelques « lettres » tout aussi indispensables… 

 

M. le Maire a conclu ce dernier conseil de la mandature en exprimant sa reconnaissance vive et sincère à l’ensemble de ses  élus et des services municipaux. Conjointement, ils peuvent se féliciter d’avoir su dépasser tant d’obstacles, de doutes et de critiques toujours vivaces et d’être parvenus à mettre sur pied un projet d’avenir pour leur cité et sa vallée qui n’aura mis que trois mandatures à pouvoir éclore, au fil et au-delà des options politiques a priori. En un dernier hommage à leurs collaborateurs et amis communs disparus au cours de ce mandat, le conseil s’est refermé  sur un émouvant moment de lecture à la mémoire d’André Oms, le brillant directeur de cabinet, l’humaine, trop humaine  vigie de cette équipe à la barre : « l’Albatros » de Charles Baudelaire.